• Imprimer

caricature d'un enfant avec une bulle de pensée rempli de chiffres La Dyscalculie

 

« La dyscalculie développementale serait un trouble des compétences numériques et des habiletés arithmétiques qui se manifesterait chez des enfants d’intelligence normale qui ne présentent pas de déficits neurologiques acquis » (Temple, 1974).

 

Les définitions de la dyscalculie sont nombreuses ainsi que les termes utilisés pour s’y référer. Cependant, plusieurs points convergent : 

- Les facteurs sont génétiques et environnementaux. La prévalence de la dyscalculie est plus élevée chez des enfants porteurs de certains syndromes, chez des enfants nés prématurément ou présentant des antécédents d’alcoolisme fœtal ;

- Le préfixe « dys » intervient dans un contexte de troubles des apprentissages. Dans le cas d’une lésion précoce (exemple : traumatisme crânien), le terme de « dyscalculie » reste souvent utilisé ;

- Les troubles sont causés par un dysfonctionnement cérébral (Kosc, 1974). Une désorganisation de neurones situés dans la région pariétale entraînerait un trouble primaire de la perception des nombres ( D’autres aires cérébrales interviennent dans le calcul) ;

- La dyscalculie se définit dans un contexte d’intelligence normale ;

- Le terme dyscalculie inclut les compétences numériques et les habiletés arithmétiques c'est-à-dire le comptage, le calcul, la maîtrise des systèmes numériques, la résolution de problèmes…

 

Pour l'article complet en pdf : cliquer ici