Le choix de la formation : conseils pratiques

Choisir sa formation, son orientation, savoir quel métier faire, voilà bien des sujets tout à fait d’actualité. On peut vite être perdu face à des choix d’orientation qui arrivent à un moment pas toujours simple où on a l’impression de jouer son avenir et donc sa vie.

Pourtant, la formation est devenue un droit, inscrit dans le code du travail, et il est tout à fait possible d’envisager une autre carrière, un autre métier en cours de vie professionnelle avec un minimum de contraintes. Tout ceci a été rendu possible grâce au bon sens et à la réalité économique de notre époque : savoir s’adapter et être réactif sur le marché du travail.

Comment définir ses choix ?

Définir ses choix est important, ils conditionnent l’orientation et la voie vers laquelle vous vous dirigez. En tout premier lieu, c’est de trouver l’école ou l’organisme qui répondra au mieux à vos attentes. Si vous recherchez des informations sur les écoles et les métiers, c’est ici.

  • Les choix sont déterminés par son profil

Selon votre fonctionnement et votre organisation personnelle, vous serez peut-être sensible à une formation en présentiel ou 100 % en ligne (ou mixte, car certains cursus alternent les deux pour des raisons de déplacement et de locaux). Toutes les écoles ne fonctionnent pas sur le même principe, vérifiez ce point précis. Chaque personne apprend et se forme à son rythme, certains centres de formation vont proposer des semaines qui vont mêler des jours en entreprise pour le côté opérationnel et des jours en salle pour la théorie. Le principe de l’alternance peut être un atout pour se projeter sur un futur métier.

  • Les choix sont déterminés par son appétence

Le choix d’une formation découle souvent d’un bilan réalisé préalablement afin de déterminer quels sont les métiers en lien avec la formation. Bien évidemment, on peut se former sur certains domaines d’activité, car le secteur est porteur en opportunités, mais le véritable intérêt est de trouver la formation qui permettra de vous épanouir et de vous projeter dans l’avenir.

  • Les choix sont déterminés par la réalité économique

Nul besoin de préciser qu’un secteur bouché n’est absolument pas un bon choix d’orientation. Il est important de cibler des métiers qui recrutent, qui sont porteurs de sens et qui sauront aussi évoluer dans le temps. Si je prends l’exemple des métiers manuels du bâtiment, on se rend compte qu’après des années de baisse de recrutement sur ces filières, la pénurie de main d’œuvre est une réalité aujourd’hui. Ces métiers, comme chauffagiste, plombier ou électricien, ont longtemps souffert d’une mauvaise image auprès du jeune public, car synonyme de métier difficile et peu rémunérateur. Bilan actuel : certaines entreprises recrutent avec des salaires élevés et des avantages bien réels, pour pouvoir faire face à leur développement d’activité. Donc, devenir plombier chauffagiste est une excellente orientation étant donné le contexte.

En résumé, l’orientation pour sa formation est la somme de plusieurs critères. Ses capacités, son expérience et le cadre dans lequel évoluer sont déterminants pour le choix de sa formation.

Articles similaires

Diplômes

Que faut-il savoir sur la formation MSC ?

Après avoir réalisé une grande partie du parcours scolaire, souvent classique, au moins jusqu’au baccalauréat, il est nécessaire de réaliser un choix de formation dans le but de se spécialiser

LIRE PLUS »
Patrick Durand
Patrick Durand

27 ans, intervenant en école de commerce à Paris